Du flop au favori : 15 films qui ont d’abord été détestés

Flop to Favorite
  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Divertissement
  • Temps de lecture :40 min de lecture

Table des matières

Introduction

Parfois, un film explose au box-office et les critiques lui donnent des critiques cinglantes, pour gagner un culte dévoué des années plus tard. Ces films présentent souvent des idées non conventionnelles, des concepts en avance sur leur temps, ou prennent simplement un certain temps pour trouver leur véritable public. Explorons 15 de ces films qui sont passés du flop au favori.

15 films qui ont été détestés au début

  1. La Rédemption de Shawshank (1994)
  2. Fight Club (1999)
  3. Le Grand Lebowski (1998)
  4. Donnie Darko (2001)
  5. Blade Runner (1982)
  6. Bureaux (1999)
  7. Scott Pilgrim contre le monde (2010)
  8. Willy Wonka et la chocolaterie (1971)
  9. Le Magicien d’Oz (1939)
  10. Brésil (1985)
  11. Bruyères (1989)
  12. Le Géant de fer (1999)
  13. La Chose (1982)
  14. Hocus Pocus (1993)
  15. La Vie est belle (1946)

1. La rédemption de Shawshank (1994)

La Rédemption de Shawshank (1994)
La Rédemption de Shawshank (1994)
Source de l’image : imdb
  • Histoire: Emprisonné à tort, Andy Dufresne garde espoir pendant des décennies, réussissant finalement à s’évader de la prison de Shawshank. Son amitié avec son codétenu Red lui fournit une bouée de sauvetage à l’intérieur des murs durs de la prison.
  • Réception initiale : « The Shawshank Redemption » a reçu des critiques positives de la part des critiques, louant son jeu d’acteur, sa mise en scène et son écriture. Cependant, il a dû faire face à une concurrence féroce au box-office de la part de films à gros budget comme « Forrest Gump » et « Pulp Fiction », ce qui a conduit à un box-office relativement faible.
  • Statut de Cult Classic : Au fil du temps, le film a trouvé son public grâce au bouche-à-oreille, à des diffusions télévisées répétées et à la location de vidéos amateurs. Le public est tombé amoureux de ses thèmes d’espoir, de persévérance et du pouvoir durable de l’amitié. Son histoire intemporelle et ses performances poignantes en ont fait un favori du cinéma.

2. Fight Club (1999)

Affiche du film Fight Club (1999)
Fight Club (1999). Source de l’image : imdb
  • Histoire: Un employé de bureau désabusé et un vendeur de savon charismatique forment un club de combat clandestin qui dégénère en un dangereux mouvement contre le consumérisme et la société moderne. Sa fin choquante redéfinit l’ensemble du récit.
  • Réception initiale : « Fight Club » a été une déception critique et commerciale à sa sortie. Les critiques ont trouvé sa violence excessive et son message confus. Le public a été dérouté et perturbé par ses thèmes d’anarchie et de masculinité toxique.
  • Statut de Cult Classic : Au fil du temps, le film a gagné une base de fans passionnés qui ont été attirés par sa réalisation audacieuse, son humour noir et son exploration de l’aliénation sociétale et du consumérisme. Ses dialogues à citer et sa fin choquante ont cimenté son statut de classique culte.

Lire la suite : 15 faits époustouflants sur Robert Downey Jr. Tu ne savais pas

3. Le Grand Lebowski (1998)

Affiche du film The Big Lebowski (1998)
Le Grand Lebowski (1998).
Source de l’image : wikipedia
  • Histoire: Le décontracté Jeff « The Dude » Lebowski se retrouve mêlé à un complot d’enlèvement après avoir été confondu avec un millionnaire. Sa quête de réponses le mène dans une étrange odyssée à travers les bas-fonds de Los Angeles.
  • Réception initiale : La comédie néo-noire excentrique des frères Coen a déconcerté de nombreux spectateurs lors de sa sortie. Son intrigue sinueuse et onirique et ses personnages excentriques ont reçu des critiques mitigées et une performance tiède au box-office.
  • Statut de Cult Classic : « The Big Lebowski » est devenu un succès culte grâce à des visionnages répétés, révélant ses couches cachées d’humour, ses personnages mémorables et ses réflexions philosophiques. La philosophie décontractée de The Dude a trouvé un écho auprès des téléspectateurs et la citation du film en a fait une pierre de touche culturelle.

4. Donnie Darko (2001)

Un collage de visages, en forme de tête avec des oreilles de lapin.
Donnie Darko (2001).
Source de l’image : imdb
  • Histoire: Donnie Darko, un adolescent troublé, échappe de justesse à la mort lorsqu’un moteur à réaction s’écrase dans sa chambre. Guidé par les visions d’une terrifiante figure de lapin, il élucide un mystère impliquant un voyage dans le temps et une apocalypse imminente.
  • Réception initiale : Le mélange de drame pour adolescents, d’horreur psychologique et de voyage dans le temps de « Donnie Darko » a dérouté les critiques et le grand public. Il a eu une diffusion limitée en salles et est passé largement sous le radar lors de sa sortie.
  • Statut de Cult Classic : Les fans ont découvert le film par le biais d’une vidéo amateur, attirés par son intrigue hallucinante, ses personnages énigmatiques et son atmosphère envoûtante. « Donnie Darko » a suscité d’innombrables théories et discussions, devenant un casse-tête bien-aimé à déchiffrer pour les téléspectateurs.

Lire la suite : Les 15 faits hollywoodiens les plus étonnants que vous ne croirez pas

5. Blade Runner (1982)

Collage d’un homme tenant une arme à feu, d’une femme tenant une cigarette et d’un paysage urbain futuriste.
Blade Runner (1982) Par IMP Awards,
Utilisation loyale, wikipedia
  • Histoire: Dans un futur dystopique, Rick Deckard, un flic épuisé connu sous le nom de Blade Runner, traque des androïdes voyous appelés réplicants. Sa mission brouille la frontière entre l’humain et la machine, l’obligeant à s’interroger sur sa propre identité.
  • Réception initiale : Le chef-d’œuvre de science-fiction de Ridley Scott a d’abord été considéré comme trop sombre, lent et intellectuellement dense pour le grand public. Il a également souffert d’une forte interférence du studio avec le montage théâtral, ce qui a conduit à une narration déroutante.
  • Statut de Cult Classic : Au fil des ans, « Blade Runner » a été redécouvert dans ses différents director’s cuts, révélant la beauté et la profondeur de son monde infusé de noir. Ses explorations de l’existentialisme, de l’intelligence artificielle et de la nature de l’humanité l’ont rendu de plus en plus pertinent dans les décennies suivantes.

6. Espace de bureau (1999)

Un employé de bureau entièrement couvert de Post-it
Espace de bureau (1999).
Source de l’image : impawards
  • Histoire: Peter Gibbons, un employé de bureau mécontent, et ses collègues se rebellent contre leurs emplois d’entreprise écrasants et leur patron insupportable. Leurs actes de défi hilarants mènent à une libération inattendue.
  • Réception initiale : Le point de vue satirique de Mike Judge sur la vie d’entreprise a connu un succès modeste au box-office et quelques critiques positives, mais pas écrasantes. Il n’a pas été considéré comme un point de repère cinématographique lors de sa sortie.
  • Statut de Cult Classic : « Office Space » a trouvé un écho profond auprès des employés de bureau mécontents du monde entier. Sa représentation de la vie banale dans un cubicule, de patrons insupportables et de l’acte libérateur de casser une imprimante a parlé de la frustration d’une génération. Ses personnages attachants et ses répliques à citer en ont fait un pilier de l’humour sur le lieu de travail.

7. Scott Pilgrim contre le monde (2010)

Un jeune homme blond joue avec emphase de la guitare basse sur un fond rouge, avec le logo du titre du film en blanc au-dessus, et le slogan en texte blanc suivi du générique en dessous
Scott Pilgrim contre le monde (2010)
Source de l’image : wikipedia
  • Histoire: Le musicien fainéant Scott Pilgrim doit vaincre les sept ex maléfiques de sa nouvelle petite amie, Ramona Flowers, dans une série de batailles inspirées des jeux vidéo. C’est une histoire d’amour excentrique remplie d’humour, d’action et de références à la culture pop.
  • Réception initiale : Le film au rythme effréné d’Edgar Wright, inspiré de la bande dessinée, a reçu des critiques mitigées à sa sortie. Certains ont trouvé ses visuels et son humour chaotiques, tandis que d’autres ont critiqué ses références aux jeux vidéo comme étant trop spécialisées. Il a également sous-performé au box-office.
  • Statut de Cult Classic : Au fil du temps, « Scott Pilgrim vs. the World » a gagné un public dévoué. Les fans ont apprécié son style visuel unique, sa bande-son entraînante et son adaptation fidèle du matériel source du roman graphique. L’humour du film a trouvé un écho auprès des téléspectateurs qui se sont attachés à ses thèmes de l’amour de jeunesse, de la découverte de soi et des jeux vidéo culture.pen_spark

Lire la suite : Explorer les ombres : les 15 principaux faits sur Taylor Swift qui pourraient vous surprendre

8. Willy Wonka et la chocolaterie (1971)

Willy Wonka the Chocolate Factory 1971
Willy Wonka et la chocolaterie (1971)
Par Filmaffinity,Fair use, wikipedia
  • Histoire: Le jeune Charlie Bucket gagne une visite de la chocolaterie magique de l’excentrique Willy Wonka, en compagnie d’un groupe d’enfants gâtés. Le voyage fantastique met à l’épreuve leur caractère et révèle le plan mystérieux de Wonka.
  • Réception initiale : Bien qu’aimé par beaucoup, le film n’a pas été un énorme succès commercial à sa sortie. Certains critiques ont trouvé ses éléments plus sombres et son ton excentrique troublants par rapport à la légèreté du matériel source.
  • Statut de Cult Classic : Des visionnages répétés et des diffusions à la télévision ont permis au film de gagner un énorme public. Le public a été enchanté par la performance inoubliable de Gene Wilder dans le rôle de Willy Wonka, les décors imaginatifs et les chansons entraînantes. Le film s’est fait connaître pour son mélange de douceur et de satire subtile.

9. Le Magicien d’Oz (1939)

Affiche du film Magicien d’OZ
Le Magicien d’Oz Par MGM , Domaine public
  • Histoire: Dorothy Gale et son chien Toto sont emportés du Kansas par une tornade et atterrissent dans le monde magique d’Oz. Elle se lance dans une quête pour trouver le sorcier et rentrer chez elle, se liant d’amitié avec un épouvantail, un homme de fer-blanc et un lion lâche en cours de route.
  • Réception initiale : « Le Magicien d’Oz » était une énorme production avec des effets visuels de pointe, ce qui en faisait un film très cher pour son époque. Bien qu’il ait bien fonctionné au box-office, il n’a pas entièrement récupéré son coût lors de sa sortie initiale.
  • Statut de Cult Classic : La télévision a changé la donne pour « Le Magicien d’Oz ». Les rediffusions annuelles ont transformé le film en une tradition familiale, le présentant à des générations de spectateurs. Ses images emblématiques, ses chansons mémorables et son message intemporel de courage et de retour à la maison lui ont assuré une place de trésor cinématographique.

10. Brésil (1985)

Un homme vêtu d’une armure avec des ailes, contre un mur apparemment interminable de classeurs
Brésil (1985) Par Les meilleures affiches de films de science-fiction des années 80,
Fair use, Source de l’image : wikipedia
  • Histoire: Sam Lowry, un employé subalterne du gouvernement, se retrouve mêlé à un complot après qu’une erreur d’écriture ait conduit à une arrestation injustifiée. Luttant contre une bureaucratie dystopique, il trouve du réconfort dans ses fantasmes et dans une femme mystérieuse.
  • Réception initiale : La satire dystopique de Terry Gilliam a été la cible d’interférences de studios, avec des coupes importantes exigées pour sa sortie en salles aux États-Unis. La coupe édulcorée a conduit à de mauvais retours au box-office et à des critiques mitigées.
  • Statut de Cult Classic : Le bouche-à-oreille et la sortie ultérieure du director’s cut ont aidé « Brazil » à trouver son public. Son humour noir, ses visuels imaginatifs et sa critique de la bureaucratie et de la surveillance lui ont valu un public dévoué au fil du temps. Il est aujourd’hui considéré comme un chef-d’œuvre du cinéma dystopique.

11. Bruyères (1989)

By Movie Poster Shop
Bruyères (1989)Par Movie Poster Shop,
Fair use, Source de l’image : wikipedia
  • Histoire: L’adolescente Veronica Sawyer s’associe au rebelle J.D. pour faire tomber la clique populaire de son école, les Heathers. Leurs farces dégénèrent en territoire sombre, faisant la satire de la dynamique sociale du lycée.
  • Réception initiale : « Heathers » a été un échec commercial et a reçu des critiques mitigées à sa sortie. Sa représentation satirique de l’angoisse, du suicide et de la violence chez les adolescents a été jugée trop sombre et dérangeante pour le grand public. Beaucoup ont trouvé le côté cynique du film inconfortable.
  • Statut de Cult Classic : Au fil du temps, « Heathers » a trouvé un écho auprès d’un public de niche qui a trouvé son humour subversif et sa représentation comique noire des cliques de lycéens puissantes. Les dialogues du film, sa mode emblématique et son exploration des dynamiques sociales toxiques lui ont valu un public dévoué. Il est maintenant considéré comme une comédie noire pour adolescents.

12. Le géant de fer (1999)

The Iron Giant 1999
Le Géant de fer (1999) Par movieposterdb
Utilisation loyale, wikipedia
  • Histoire: Un garçon solitaire nommé Hogarth se lie d’amitié avec un robot géant de l’espace, le cachant d’un agent du gouvernement paranoïaque. Leur amitié réconfortante explore les thèmes de l’acceptation et des dangers de la peur.
  • Réception initiale : Le film d’animation de Brad Bird, qui raconte l’histoire d’un jeune garçon qui se lie d’amitié avec un robot géant, a été un chouchou de la critique, mais une déception au box-office. Certains téléspectateurs ont trouvé son rythme lent et sa fin douce-amère.
  • Statut de Cult Classic : « Le Géant de Fer » a connu une combustion lente jusqu’au statut de classique culte. Les sorties vidéo à domicile et les diffusions télévisées ont permis au public de découvrir son histoire réconfortante, ses thèmes intemporels d’amitié et de guerre, et son animation époustouflante.

13. La Chose (1982)

The Thing 1982
La Chose (1982) Par impawards,
Utilisation loyale, wikipedia
  • Histoire: Des chercheurs d’une base antarctique isolée rencontrent un extraterrestre qui change de forme et qui peut parfaitement imiter ses victimes. La paranoïa et la méfiance se propagent alors qu’ils tentent de découvrir qui est infecté et d’arrêter la créature.
  • Réception initiale : Le remake par John Carpenter du film d’horreur de science-fiction de 1951 a reçu des critiques mitigées et une réponse tiède au box-office. Les critiques étaient divisés sur ses effets spéciaux, certains les trouvant révolutionnaires et d’autres trop grotesques.
  • Statut de Cult Classic : « The Thing » a gagné un public dévoué grâce à des vidéos amateurs et à des visionnages répétés. Le public a apprécié son atmosphère de suspense, ses effets de créatures pratiques qui tiennent remarquablement bien la route et l’exploration de la paranoïa et de l’isolement du film.

Lire la suite : 15 faits fascinants qui changeront votre façon de voir l’industrie de la musique

14. Hocus Pocus (1993)

Hocus Pocus 1993
Hocus Pocus (1993)Par IMP Awards,
Utilisation loyale, wikipedia
  • Histoire: Trois sorcières maladroites, les sœurs Sanderson, sont accidentellement ressuscitées le soir d’Halloween et font des ravages dans la ville de Salem. Un groupe d’adolescents doit les arrêter avant qu’ils ne retrouvent leur jeunesse et ne deviennent immortels.
  • Réception initiale : Cette comédie d’Halloween de Disney a reçu des critiques mitigées et des résultats modestes au box-office lors de sa sortie en salles. Il a été considéré comme un film saisonnier mineur plutôt que comme un film exceptionnel.
  • Statut de Cult Classic : Grâce à des diffusions répétées sur Disney Channel et à la location/vente de vidéos à domicile, « Hocus Pocus » est devenu un incontournable d’Halloween. Son humour campy, les performances exagérées de Bette Midler, Sarah Jessica Parker et Kathy Najimy, et les numéros musicaux accrocheurs ont conquis les familles et les adultes nostalgiques. C’est un exemple parfait de la façon dont un film jugé médiocre à sa sortie peut s’épanouir en une tradition de vacances bien-aimée.

15. La Vie est belle (1946)

Its a Wonderful Life 1946
It’s a Wonderful Life (1946) par 46 RKO Radio Pictures Inc. » – Scan via Heritage Auctions Public Domain
  • Histoire: George Bailey, découragé, envisage de se suicider la veille de Noël, mais son ange gardien lui montre à quoi aurait ressemblé sa vie s’il n’avait jamais existé. Il redécouvre l’impact de sa vie et l’importance de la communauté.
  • Réception initiale : « It’s a Wonderful Life » a été un succès modeste au box-office lors de sa sortie et a même perdu de l’argent pour son studio au départ. Les critiques étaient divisées, certains louant son message sentimental et d’autres le trouvant trop saccharine.
  • Statut de Cult Classic : La popularité du film a considérablement augmenté au cours des décennies suivantes en raison d’une tempête parfaite d’événements. Les réseaux de télévision ont acquis les droits du film, ce qui a conduit à des émissions annuelles de Noël qui l’ont présenté aux nouvelles générations. Au fil du temps, le public s’est connecté au message d’espoir du film, à l’importance de la communauté et à la beauté de trouver de la joie dans les choses simples. C’est devenu une tradition bien-aimée des Fêtes.

En conclusion :

Maintenant, écrivons une conclusion qui résume la magie des films qui passent de « flop » à « favori » :

Le parcours d’un film, de la déception au box-office au classique bien-aimé, prouve que le grand art peut prendre du temps pour trouver son véritable public. Qu’ils soient incompris au départ, victimes d’un mauvais marketing ou trop en avance sur leur temps, ces films nous rappellent la pérennité du cinéma. Les communautés passionnées qui se forment autour de ces films montrent comment l’art peut nous parler de manière inattendue, laissant un impact durable qui transcende le succès commercial initial.

15 Foire aux questions :

  1. Pourquoi certains films font-ils un flop au début, mais deviennent-ils des classiques plus tard ?

    En avance sur leur temps : Certains films explorent des thèmes ou utilisent des techniques de narration que le public n’est pas prêt à apprécier au moment de leur sortie.
    Mauvaise commercialisation : La campagne de marketing d’un film peut grandement influencer son succès initial, et parfois un grand film est tout simplement déformé auprès du public.
    Trouver leur public : Avec la vidéo à domicile, les services de streaming et les rééditions, les films ont plus de chances d’atteindre les bons spectateurs, parfois des années après leur première.

  2. Y a-t-il des thèmes communs dans les films qui sont détestés au début ?

    Thèmes sombres : Les films traitant de sujets dérangeants ou de perspectives sombres peuvent être rebutants pour les spectateurs grand public au début.
    Satire: Les films satiriques qui critiquent les normes sociales ou les institutions sont souvent mal compris lors de leur sortie.
    Réalisation de films expérimentaux : Les films qui remettent en question la narration conventionnelle ou les techniques visuelles peuvent être polarisants.

  3. Quel rôle le bouche-à-oreille joue-t-il pour qu’un flop devienne un classique culte ?

    Crucial: Le bouche-à-oreille est essentiel. Les spectateurs passionnés qui défendent un film peuvent créer un buzz qui amène les autres à lui donner une seconde chance.

  4. Internet joue-t-il un rôle pour aider ces films à trouver leur public ?

    Absolument: Les plateformes en ligne permettent de créer des fandoms de niche. Les discussions, les mèmes et les créations de fans ont tous sensibilisé le public à des films qui auraient pu passer sous le radar, encourageant les autres à les regarder.

  5. La réévaluation critique d’un film peut-elle en faire un classique culte ?

    Oui: Parfois, les critiques revisitent un film des années après sa sortie et offrent de nouvelles perspectives. Les réévaluations positives peuvent susciter l’intérêt et amener les gens à reconsidérer un film qu’ils auraient peut-être rejeté au départ.

  6. Les classiques cultes connaissent-ils un jour le succès auprès du grand public ?

    Parfois: Alors que certains classiques cultes restent appréciés par un public de niche dévoué, d’autres comme « The Shawshank Redemption » ou « The Rocky Horror Picture Show » explosent en popularité et en influence culturelle plus large.

  7. Y a-t-il des exemples récents de films qui ont fait un flop et qui ont ensuite gagné un public ?

    Oui: Des films comme « Jennifer’s Body » (2009) ou « Dredd » (2012) ont d’abord été décevants sur le plan commercial, mais ont ensuite été appréciés pour leurs styles uniques et leurs éléments subversifs.

  8. Qu’est-ce qui différencie un classique culte d’un simple « bon film » ?

    Fandom passionné : Les classiques cultes ont des communautés de fans dévoués qui s’engagent profondément dans le film. Ils vont au-delà du simple plaisir pour citer des dialogues, cosplayer des personnages, créer des fan arts et participer à des projections ou à des événements.

  9. Un blockbuster à gros budget peut-il aussi devenir un classique culte ?

    C’est possible: Bien que moins courants, certains films à gros budget peuvent devenir cultes s’ils présentent des éléments uniques, s’ils deviennent tristement célèbres pour certaines raisons ou s’ils contiennent des aspects qui résonnent profondément auprès d’un public de niche.

  10. Y a-t-il des inconvénients à ce qu’un film devienne un classique culte ?

    Risque d’erreur d’interprétation : Parfois, le culte peut se concentrer sur des aspects involontaires du film ou mal interpréter son message.
    Éclipsant d’autres œuvres : La carrière d’un cinéaste peut être définie par son classique culte, éclipsant potentiellement ses autres projets.

  11. Y a-t-il une différence entre un « classique culte » et un « plaisir coupable » ?

    Oui, mais avec chevauchement : Un plaisir coupable est quelque chose que quelqu’un apprécie même s’il reconnaît ses défauts ou sa nature campy. Un classique culte peut être un plaisir coupable, mais il transcende souvent le simple plaisir ironique d’avoir des éléments vraiment aimés.

  12. Quelles sont les ressources pour découvrir des films cultes ?

    Sites web et blogs dédiés : De nombreux sites se concentrent spécifiquement sur le cinéma culte, proposant des listes, des critiques et des essais.
    Festivals: Les festivals de cinéma proposent souvent des projections de minuit ou des rétrospectives spéciales consacrées aux films cultes.
    Communautés en ligne : Des forums Reddit, des groupes de médias sociaux et des sites Web de fans existent pour divers fandoms de films cultes.

  13. Le passage du temps rend-il un film plus susceptible de devenir un classique culte ?

    Il aide à : Le temps permet aux premières réactions de s’installer et aux tendances de changer. Un film peut acquérir une lueur nostalgique ou être valorisé précisément parce qu’il reflète une époque ou une esthétique spécifique qui n’est plus courante.

  14. Une suite ou un remake d’un classique culte peut-il également atteindre le statut de culte ?

    Rare, mais possible : C’est un défi parce que l’original a souvent une qualité spéciale « éclair dans une bouteille ». Cependant, des suites ou des remakes réussis peuvent exister s’ils honorent l’esprit de l’original tout en ajoutant quelque chose de nouveau ou en s’adressant à une nouvelle génération de fans de films cultes.

  15. Quelle est la meilleure façon de découvrir un classique culte pour la première fois ?

    Gérer les attentes : Ne vous attendez pas à un blockbuster conventionnel.
    Embrassez l’étrangeté : Soyez ouvert aux aspects uniques, décalés, voire dérangeants.
    Cherchez d’autres personnes : Si possible, regardez avec des amis partageant les mêmes idées ou trouvez des communautés en ligne pour partager l’expérience et découvrir des interprétations plus profondes.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!