Top 15 des aliments les plus étranges qui vont vous époustoufler | Top 15 des faits

15 Weirdest Foods Around the World Would You Dare to Try

Table des matières

Introduction

La nourriture relie les cultures, mais parfois ces liens culinaires deviennent un peu… bizarre. Le monde regorge d’aliments inhabituels et souvent choquants qui repoussent les limites de ce que nous considérons comme « normal ». Qu’il s’agisse de délices d’insectes ou de merveilles fermentées, ces plats bizarres remettent en question notre perception de ce qui est comestible. Préparez-vous à vous lancer dans une aventure culinaire sauvage alors que nous dévoilons 15 des plats les plus bizarres du monde !

15 aliments les plus étranges

  1. Casu Marzu (Italie) : Un fromage infesté d’asticots vivants.
  2. Balut (Philippines) : Un embryon de canard partiellement développé bouillait à l’intérieur de sa coquille.
  3. Century Eggs (Chine) : Des œufs conservés pendant des mois, ce qui donne un jaune noir et vert.
  4. Huitlacoche (Mexique) : Un champignon du maïs considéré comme un mets délicat.
  5. Pattes de poulet (Asie) : Un plat de dim sum populaire à la texture gélatineuse.
  6. Hákarl (Islande) : Requin fermenté avec une forte odeur d’ammoniaque.
  7. Escamoles (Mexique) : Larves de fourmis, souvent sautées avec du beurre et des oignons.
  8. Araignées frites (Cambodge) : Une collation croustillante assaisonnée d’ail et de sel.
  9. Witchetty Grubs (Australie) : Grosses larves xylophages consommées crues ou cuites.
  10. Sannakji (Corée) : Bébé poulpe vivant haché et servi tout en bougeant.
  11. Surströmming (Suède) : Hareng fermenté réputé pour son odeur piquante.
  12. Kopi Luwak (Indonésie) : Grains de café partiellement digérés et excrétés par les civettes.
  13. Fugu (Japon) : Poisson-globe potentiellement mortel préparé uniquement par des chefs agréés.
  14. Durian (Asie du Sud-Est) : Un fruit à l’odeur piquante mais à la saveur sucrée, semblable à celle de la crème pâtissière.
  15. Snake Wine (Vietnam) : Un vin de riz avec un serpent entier trempé à l’intérieur.

1. Casu Marzu (Italie) : Fromage aux asticots vivants

Casu Marzu
Casu Marzu. Source de l’image : wikipedia Par Shardan

Imaginez un fromage si piquant et vieilli qu’il abrite des asticots vivants ! Il s’agit du Casu Marzu, un fromage au lait de brebis sarde avec un processus de production vraiment unique. Les fromagers introduisent délibérément des larves de mouches du fromage dans le fromage. Au fur et à mesure que les asticots grignotent le fromage, ils le décomposent, créant une texture crémeuse et une saveur plus forte. Cependant, le vrai coup de pied est de consommer le fromage avec les asticots qui se tortillent encore à l’intérieur.

Pourquoi c’est bizarre : Avouons-le, l’idée de manger du fromage avec des asticots vivants suffit à retourner l’estomac de la plupart des gens. La vue et la sensation des insectes en mouvement, associées à la saveur forte, sont un changement majeur par rapport à ce que la plupart considèrent comme du fromage !

2. Balut (Philippines) : un embryon de canard bouilli

Balut avec embryon et jaune d’œuf
Balut avec embryon et vitellus. Source de l’image : wikipedia Par Marshall Astor

Le balut est un aliment de rue philippin populaire qui repousse les limites de ce que nous considérons comme de la « nourriture ». Il s’agit d’un embryon de canard partiellement développé, généralement âgé d’environ 17 jours, bouilli à l’intérieur de sa coquille. L’ensemble, y compris le bouillon, le bec en développement, les plumes et les os, est mangé. Pour les gourmets aventureux, la saveur est décrite comme savoureuse et légèrement giboyeuse.

Pourquoi c’est bizarre : Le concept de manger un poussin en développement est un tabou culturel pour beaucoup. Le visuel du bec et les minuscules traits formés peuvent être troublants, faisant de Balut un spectacle étrange pour ceux qui ne sont pas familiers avec le plat.

3. Century Eggs (Chine) : Des œufs conservés avec un sombre secret

Oeufs centenaires fabriqués à Shangqiu, Chine
Oeufs du siècle fabriqués à Shangqiu. Source de l’image : wikipedia Par Renfeizhen

Les œufs centenaires, également connus sous le nom d’œufs conservés ou d’œufs millénaires, sont une délicatesse chinoise à l’apparence et à la saveur uniques. Ces œufs sont fabriqués en enrobant des œufs de canard, de poulet ou de caille d’un mélange d’argile, de cendre, de sel et de chaux, et en les laissant fermenter pendant des semaines, voire des mois. Le résultat ? Un œuf foncé, presque noir, d’un blanc gélatineux et d’un jaune crémeux, vert foncé ou noir.

Pourquoi c’est bizarre : La transformation d’un œuf ordinaire en un objet sombre, presque méconnaissable, est certainement inhabituelle. La forte odeur d’ammoniac et la couleur foncée en font un aliment visuellement peu attrayant pour certains.

Lire la suite : 15 mensonges alimentaires dont vous avez été nourri – Il est temps d’obtenir les faits

4. Huitlacoche (Mexique) : un champignon du maïs digne des gourmets

Huitlacoche
Huitlacoche. Source de l’image : hort.extension.wisc

Le huitlacoche, également connu sous le nom de charbon de maïs, peut sembler être quelque chose à éviter, mais au Mexique, c’est un ingrédient culinaire prisé. Cette croissance noire, semblable à un champignon, infecte les épis de maïs, créant des galles sombres ressemblant à des truffes. Huitlacoche a une saveur terreuse et légèrement fumée et est souvent utilisée dans les quesadillas, les soupes et les sauces.

Pourquoi c’est bizarre : La vue d’une croissance fongique noire sur le maïs peut être rebutante. Cependant, la saveur et la texture uniques du huitlacoche lui ont valu une place dans la cuisine mexicaine.

5. Pattes de poulet (Asie) : bonté gélatineuse ou tout simplement dégoûtante ?

Pattes de poulet cuites aux épices
Photo par cottonbro studio le Pexels.com

Les pattes de poulet ne semblent peut-être pas être la partie la plus appétissante de l’oiseau, mais dans de nombreux pays asiatiques, elles sont un plat de dim sum très apprécié. Les pieds sont frits ou braisés, ce qui adoucit la peau dure et le cartilage, créant une texture gélatineuse que certains trouvent très attrayante. La saveur elle-même est douce, prenant souvent les saveurs des sauces dans lesquelles ils sont cuits.

Pourquoi c’est bizarre : Pour beaucoup d’Occidentaux, l’idée de manger des pattes de poulet est étrange. L’aspect osseux et l’idée de ronger les tendons et le cartilage peuvent être peu attrayants. Pourtant, ceux qui aiment les pattes de poulet les considèrent comme de délicieuses petites collations à la texture unique.

6. Hákarl (Islande) : un requin fermenté qui a du punch

Requin fermenté suspendu pour sécher en Islande
Requin fermenté suspendu pour sécher en Islande.
Source de l’image : wikipedia Par Chris 73 / Wikimedia Commons

Le Hákarl est une spécialité islandaise qui n’est pas pour les âmes sensibles (ou pour le nez !). Il est fabriqué à partir de requin du Groenland, qui est fermenté pendant des mois, puis suspendu pour sécher. Le résultat est un plat piquant, parfumé à l’ammoniaque, avec une saveur forte, presque fromagée. Le hákarl est généralement consommé en petits cubes comme une sorte de défi culinaire.

Pourquoi c’est bizarre : L’odeur à elle seule suffit à faire fuir la plupart des gens. La chair en décomposition du requin donne au hákarl un arôme et une saveur incroyablement intenses qui ne ressemblent à rien d’autre que vous rencontrerez.

Lire la suite : Top 15 des faits : des découvertes culinaires amusantes qui vous surprendront

7. Escamoles (Mexique) : œufs de fourmis avec une bouchée crémeuse

Escamoles au beurre
Escamoles au beurre. Source de l’image : wikipedia

Parfois appelées « caviar mexicain », les escamoles sont les larves comestibles des fourmis noires géantes. Ils sont souvent récoltés à partir de plantes d’agave et ont une saveur légèrement beurrée et de noisette. Les escamoles sont généralement sautées avec du beurre, des oignons et des piments, et utilisées comme garniture pour les tacos ou les omelettes.

Pourquoi c’est bizarre : Manger des insectes peut être monnaie courante dans certaines cultures, mais pour beaucoup, l’idée est assez étrange. L’idée de consommer des larves de fourmis peut être peu attrayante et leur apparence peut les faire ressembler encore moins à de la nourriture.

8. Araignées frites (Cambodge) : une collation croustillante et rampante

Araignées frites en vente sur un marché de Skuon (« Spiderville »)
Araignées frites. Source de l’image : wikipedia Par A

Au Cambodge, les grandes araignées ressemblant à des tarentules sont une collation populaire dans la cuisine de rue. Les araignées sont assaisonnées de sel, d’ail et de sucre, puis frites jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes. Bien que les pattes velues puissent sembler un peu intimidantes, l’intérieur a apparemment une texture douce et une saveur douce ressemblant un peu à celle du poulet ou du crabe.

Pourquoi c’est bizarre : La plupart des gens ont une aversion assez forte pour les araignées en général, et encore moins pour les manger ! L’idée de consommer un gros arachnide frit suffit à faire frissonner la plupart des épines.

9. Witchetty Grubs (Australie) : Gros, spongieux et… Savoureux?

Vers blancs (Endoxyla leucomochla) de la sous-famille des Zeuzerinae
Vers de sorcière. Source de l’image : wikipedia Par User :Sputnikcccp

Ces grosses larves dodues et xylophages sont une source de nourriture traditionnelle pour les aborigènes australiens. Ils peuvent être consommés crus – avec une saveur censée ressembler à des amandes – ou légèrement cuits sur des braises. Leur corps doux et spongieux et leur saveur simple ne sont peut-être pas la tasse de thé de tout le monde, mais ils sont une bonne source de protéines.

Pourquoi c’est bizarre : Soyons honnêtes, l’idée de manger un ver géant n’est pas vraiment courant ! Leur apparence douce et spongieuse et le fait de savoir qu’ils grignotent du bois en font un plat assez étrange pour la plupart.

Lire la suite : Au-delà des croissants : 15 faits surprenants sur la cuisine française

10. Sannakji (Corée) : une pieuvre vivante qui se défend

Sannakji, un petit poulpe cru dans la cuisine coréenne
Sannakji. Source de l’image : wikipedia Par LWY à flickr

Sannakji porte les « fruits de mer frais » à un tout autre niveau. Il est fabriqué à partir de petites pieuvres vivantes qui sont coupées en morceaux et servies immédiatement, souvent avec de l’huile de sésame et un peu d’assaisonnement. Les tentacules se tortillent et se tortillent même après avoir été détachés, et les convives doivent mâcher soigneusement pour éviter que les ventouses ne s’attachent à leur gorge.

Pourquoi c’est bizarre : Manger quelque chose qui se défend encore activement est un concept assez fou ! La sensation des tentacules qui bougent sur l’assiette et dans la bouche est sans aucun doute étrange et un peu troublante pour beaucoup.

11. Surströmming (Suède) : le poisson le plus puant du monde

Surströmming – une spécialité de poisson du nord de la Suède
Surströmming. Source de l’image : wikipedia Par Lapplaender

Le Surströmming est un hareng de la Baltique fermenté, tristement célèbre pour son arôme incroyablement piquant. Il est fermenté pendant des mois, développant une forte odeur qui ne peut être décrite que comme… Eh bien, quelque chose entre les œufs pourris et le très vieux fromage. Il est généralement consommé avec du pain plat, des oignons et des pommes de terre pour compenser la saveur intense.

Pourquoi c’est bizarre : Honnêtement, c’est l’odeur qui choque vraiment ! Surströmming est légendaire pour sa capacité à vider une pièce en quelques secondes. Le fait que les gens mangent volontairement quelque chose qui sent aussi mauvais est ahurissant pour la plupart.

12. Kopi Luwak (Indonésie) : Du café de caca ? Oui

Grains de café dans les excréments d’une civette palmiste asiatique.
Kopi Luwak. Source de l’image : britannica

Le Kopi Luwak est l’un des cafés les plus chers (et les plus controversés) au monde. Les grains de café sont récoltés à partir des excréments des civettes palmistes asiatiques, de petites créatures ressemblant à des chats. Les civettes mangent les cerises de café et les grains subissent une digestion partielle avant d’être excrétés. Ces grains sont ensuite nettoyés, torréfiés et moulus pour un café prétendument plus lisse et moins amer.

Pourquoi c’est bizarre : L’idée de boire du café à base de crottes d’animaux est pour le moins étrange. Cependant, certaines personnes jurent que le processus de digestion améliore la saveur des haricots.

Lire la suite : Découvrez le monde délicieux de la cuisine espagnole : faits, saveurs et FAQ

13. Fugu (Japon) : un mets mortel

Vente de fugu dans une rue commerçante d’Osaka, Japon
Vente de fugu dans une rue commerçante d’Osaka, au Japon.
Source de l’image : wikipedia Par Pangamut

Le fugu, ou poisson-globe, contient une toxine puissante qui peut être mortelle si elle n’est pas préparée correctement. Seuls les chefs spécialement agréés au Japon sont autorisés à préparer ce plat. Lorsqu’il est bien cuit, le fugu finement tranché a une saveur douce et une texture légèrement moelleuse.

Pourquoi c’est bizarre : L’élément de danger est ce qui fait du fugu un aliment si étrange. L’idée de manger quelque chose qui pourrait potentiellement vous tuer s’il est mal préparé est une perspective excitante et terrifiante pour certains.

14. Durian (Asie du Sud-Est) : sent mauvais, goût… Bon?

fruits ronds verts et bruns
Photo par Tom Fisk sur Pexels.com

Le durian est connu comme le « roi des fruits » en Asie du Sud-Est, mais son odeur piquante lui a valu des interdictions de transport public dans certains endroits. L’odeur est décrite comme un mélange d’oignons pourris, de chaussettes de sport et de fruits sucrés. Cependant, les fans adorent sa chair crémeuse et sa saveur sucrée et salée complexe.

Pourquoi c’est bizarre : Le durian est un cas classique de « ne jugez pas un livre par sa couverture » (ou son odeur !). C’est vraiment bizarre que quelque chose qui sent si intensément mauvais puisse avoir un public aussi dévoué en raison de sa saveur unique.

15. Snake Wine (Vietnam) : Un coup avec une morsure

Vin de serpent
Vin de serpent. Source de l’image : wikipedia Par Viethavvh

Le vin de serpent est une boisson alcoolisée traditionnelle que l’on trouve dans certaines parties de l’Asie du Sud-Est. Il est fabriqué en infusant des serpents entiers (parfois venimeux !) dans du vin de riz ou de l’alcool de grain. Le serpent et son venin s’infiltrent dans le liquide, conférant soi-disant des propriétés médicinales.

Pourquoi c’est bizarre : Immerger un serpent entier dans votre alcool ressemble plus à un défi qu’à un verre ! Le visuel est saisissant, et l’idée du venin du serpent infusant l’alcool est à la fois intrigante et un peu troublante.

En conclusion :

Ce voyage dans le monde des aliments étranges montre à quel point les traditions culinaires peuvent être diverses et fascinantes. Ce qui peut sembler répugnant dans une culture est un mets délicat dans une autre. Bien que certains de ces plats puissent vous faire vous tortiller, ils offrent tous un aperçu unique de différentes cultures alimentaires et repoussent les limites de ce que nous considérons comme comestible. Et si vous vous sentez particulièrement aventureux, peut-être que l’un de ces aliments bizarres pourrait finir par être votre nouveau favori !

15 FAQ (Foire Aux Questions) :

  1. L’un de ces aliments est-il réellement dangereux ?

    Certains comportent certainement un certain niveau de risque. Le fugu, s’il n’est pas préparé correctement, contient une toxine mortelle. Les aliments fermentés comme le hákarl et le casu marzu peuvent abriter des bactéries nocives s’ils ne sont pas manipulés correctement. Il est toujours important de faire des recherches sur la nourriture et sa préparation avant d’essayer quoi que ce soit d’inconnu.

  2. Les gens mangent-ils vraiment ces plats régulièrement, ou sont-ils seulement pour les touristes ?

    Beaucoup de ces plats sont profondément enracinés dans les traditions culinaires et sont appréciés par les habitants. Le balut est une collation courante dans la cuisine de rue aux Philippines, et les pattes de poulet sont un plat de dim sum populaire. Cependant, certains, comme le sannakji ou le hákarl, pourraient être considérés comme une nouveauté ou un défi, même au sein de leur propre culture.

  3. Je suis curieuse, mais je ne sais pas si j’ai le courage de les essayer ! Où puis-je trouver plus d’informations ?

    Il y a des tonnes d’excellentes ressources en ligne ! Les blogs de voyage, les sites Web culinaires et même les vidéos YouTube mettent souvent en vedette des mangeurs aventureux essayant ces plats et partageant leurs expériences. Faites vos recherches et commencez peut-être par quelque chose qui semble moins intimidant.

  4. La consommation de ces aliments pourrait-elle avoir des effets bénéfiques sur la santé ?

    Certains pourraient avoir une valeur nutritive ! Les aliments fermentés peuvent fournir des bactéries bénéfiques à l’intestin. Les aliments comme les escamoles (larves de fourmis) sont une bonne source de protéines. En fin de compte, cela dépend de l’aliment spécifique et de la façon dont il est préparé.

  5. Est-ce irrespectueux de trouver ces aliments étranges ou peu attrayants ?

    Pas du tout! Il est tout à fait naturel d’être surpris ou même un peu dégoûté par des aliments qui ne nous sont pas familiers. La clé est d’aborder ces plats avec un esprit ouvert et un respect pour les cultures d’où ils proviennent. N’oubliez pas que votre « nourriture bizarre » pourrait être le repas de tous les jours de quelqu’un d’autre !

  6. Ces aliments sont-ils considérés comme végétariens/végétaliens ?

    La plupart des aliments de cette liste contiennent des produits d’origine animale, ils ne conviendraient donc pas aux végétariens et aux végétaliens. Cependant, quelques exceptions sont le huitlacoche (le champignon du maïs), les œufs centenaires (s’ils sont faits avec des œufs de canard) et potentiellement le durian en fonction de votre position sur sa forte odeur.

  7. Ces aliments ont-ils bon goût ou s’agit-il de la valeur de choc ?

    Cela dépend du plat individuel, mais beaucoup de ces aliments sont appréciés pour leurs saveurs uniques. Le balut a un goût savoureux et légèrement gibier, tandis que les amateurs de durian adorent sa saveur riche et semblable à celle de la crème pâtissière. Pour d’autres, il s’agit peut-être davantage d’une question d’expérience et de repousser les limites.

  8. Quel est le meilleur endroit pour essayer ces aliments si je voyage ?

    Pour une expérience des plus authentiques, privilégiez les stands de nourriture de rue, les marchés locaux animés ou les restaurants traditionnels du pays d’origine de la nourriture. Ces endroits sont susceptibles d’avoir les ingrédients les plus frais et une préparation habile.

  9. Existe-t-il des versions « apprivoisées » de ces aliments pour les moins téméraires ?

    Sans faute! Le huitlacoche est souvent utilisé dans les quesadillas ou les ragoûts, atténuant son apparence inhabituelle. Les œufs centenaires sont parfois incorporés dans d’autres plats. Vous pouvez essayer une petite quantité de durian mélangé à d’autres fruits dans un smoothie pour atténuer le choc initial.

  10. La consommation d’insectes comme les escamoles ou les vers de sorcière peut-elle être une source de protéines durable ?

    Absolument ! Les insectes ont besoin de moins de terres, d’eau et de ressources pour être élevés que le bétail traditionnel. Ils offrent une solution alimentaire durable potentielle pour l’avenir.

  11. Pourquoi certains de ces aliments sont-ils fermentés ?

    La fermentation est une technique de conservation ancienne. Avant la réfrigération, il permettait de prolonger la durée de conservation des aliments et de les empêcher de se gâter. Il introduit également des saveurs et des textures uniques, nous donnant des choses comme du fromage, du yaourt et des plats de poisson fermenté.

  12. Outre le goût, comment les gens décident-ils de ce qui est et n’est pas de la nourriture ?

    C’est un mélange complexe de facteurs ! La culture, la tradition et même la nécessité jouent un rôle. Les plats, une fois nés de la nécessité d’utiliser chaque partie d’un animal pour survivre, peuvent évoluer vers des délices culturels. Ce que certains considèrent comme non comestible, d’autres le considèrent comme une source de nourriture vitale.

  13. Le fait d’essayer l’un de ces aliments a-t-il changé votre façon de penser à la nourriture en général ?

    C’est une excellente question de réflexion pour encourager le lecteur ! De nombreuses personnes qui essaient des aliments inhabituels apprécient davantage les diverses traditions culinaires et deviennent plus ouvertes à sortir de leur zone de confort.

  14. Où puis-je trouver d’autres aliments étranges et inhabituels du monde entier ?

    Il existe une tonne de ressources dédiées à la découverte d’aliments étranges ! Des sites Web comme Atlas Obscura (https://www.atlasobscura.com), des blogs de cuisine et de voyage et même des groupes de médias sociaux dédiés à la nourriture aventureuse peuvent être d’excellents endroits pour en découvrir davantage.

  15. Est-il normal de rire ou de se sentir dégoûté lors de la première rencontre avec ces aliments ?

    Absolument ! C’est une réaction tout à fait naturelle à l’inconnu. Essayez simplement de tempérer cette réaction initiale par la curiosité et le respect de la culture qui se cache derrière l’étrange plat.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!