Livres interdits : 15 classiques controversés et leur raison d’être | Explorer les livres censurés

Banned Books: 15 Controversial Classics & Why | Explore the Censored
  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Art et littérature
  • Temps de lecture :31 min de lecture

Table des matières

Introduction

Tout au long de l’histoire, l’écrit a été un outil puissant, capable de susciter la réflexion, de remettre en cause les normes et d’inspirer le changement social. Pourtant, il y a eu de nombreux cas où des livres jugés trop controversés ou dangereux ont été interdits ou contestés. Ces livres interdits offrent un aperçu fascinant des peurs, des préjugés et des angoisses sociales de différentes époques, tout en mettant en lumière le combat permanent pour la liberté intellectuelle. Rejoignez-nous pour plonger dans l’univers de 15 classiques controversés et explorer les raisons pour lesquelles ils ont été ciblés par la censure.

15 livres interdits : Faits en une ligne

  1. Les aventures de Huckleberry Finn de Mark Twain – contesté pour son utilisation d’insultes raciales et de représentations du racisme.
  2. L’Attrape-cœurs de J.D. Salinger – interdit pour cause de blasphème, de contenu sexuel et d’immoralité apparente.
  3. To Kill a Mockingbird de Harper Lee – contesté pour son exploration du racisme et de la violence sexuelle.
  4. Le Grand Gatsby de F. Scott Fitzgerald – interdit pour ses références au sexe et au matérialisme excessif.
  5. Brave New World d’Aldous Huxley – contesté pour les thèmes de la dystopie, du génie génétique et du contrôle social.
  6. La trilogie du Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien – interdite en raison des thèmes de la sorcellerie et du symbolisme satanique.
  7. Ulysse de James Joyce – contesté pour son obscénité et son style non conventionnel.
  8. La couleur pourpre d’Alice Walker – interdit pour ses représentations d’abus sexuels et de violence.
  9. Série Harry Potter de J.K. Rowling – contestée pour promotion présumée de la sorcellerie et de l’occultisme.
  10. The Handmaid’s Tale de Margaret Atwood – contesté pour cause de blasphème, de contenu sexuel et de thèmes antireligieux.
  11. The Absolutely True Diary of a Part-Time Indian (Le journal absolument vrai d’un Indien à temps partiel ) de Sherman Alexie – interdit pour cause de blasphème, de références sexuelles et de représentation de la toxicomanie.
  12. Slaughterhouse-Five de Kurt Vonnegut – contesté pour sa représentation irrévérencieuse de la guerre et ses thèmes anti-guerre.
  13. Lolita de Vladimir Nabokov – interdit pour ses thèmes de pédophilie et d’abus sexuels sur les enfants.
  14. Les versets sataniques de Salman Rushdie – interdits pour blasphème et incitation à la violence.
  15. La ferme des animaux de George Orwell – contestée pour sa critique du communisme et des régimes totalitaires.

Livre 1 : Les aventures de Huckleberry Finn par Mark Twain

Image de la couverture du livre Les Aventures de Huckleberry Finn
Couverture du livre “Les aventures de Huckleberry Finn” de Mark Twain, 1884
Source de l’image : wikipedia

Le roman classique de Mark Twain, “Les aventures de Huckleberry Finn”, est depuis longtemps au cœur d’une controverse depuis sa publication en 1884. L’utilisation fréquente d’insultes raciales et la représentation du racisme dans l’Amérique d’avant la guerre civile ont donné lieu à de nombreuses tentatives d’interdiction ou de censure. Les critiques affirment que ce langage est offensant et qu’il perpétue des stéréotypes nuisibles. D’autres défendent le roman, affirmant qu’il offre une représentation réaliste et essentielle du racisme profondément enraciné de l’époque et qu’il sert d’outil pour encourager la discussion sur l’injustice sociale. Malgré le débat en cours, “Les aventures de Huckleberry Finn” reste une œuvre puissante et stimulante qui incite à une réflexion critique sur les relations raciales en Amérique.

Livre 2 : L’Attrape-cœurs de J.D. Salinger

La couverture présente le dessin d'un cheval de carrousel (perche visible entrant dans l'encolure et sortant en bas sur le poitrail) avec un horizon urbain visible au loin sous la croupe. La couverture est bicolore : tout ce qui se trouve en dessous du cheval est blanchâtre, tandis que le cheval et tout ce qui se trouve au-dessus sont rouge-orange. Le titre apparaît en haut en lettres jaunes sur fond rouge-orange. Elle est scindée en deux lignes après "Catcher". En bas, sur le fond blanchâtre, figurent les mots "a novel by J. D. Salinger" (un roman de J. D. Salinger).
Couverture du livre L’Attrape-cœurs. Source de l’image : wikipedia

L’Attrape-cœurs” de J.D. Salinger a souvent été la cible de tentatives de censure depuis sa parution en 1951. Le protagoniste du roman, Holden Caulfield, et son attitude cynique et rebelle, l’utilisation de jurons et l’exploration de la sexualité et de la santé mentale ont suscité de nombreux défis. Ses détracteurs affirment que le livre encourage l’immoralité et la rébellion, tandis que ses défenseurs y voient une description honnête et réaliste des angoisses et des désillusions des adolescents. “L’Attrape-cœurs” continue de susciter des débats, mettant en lumière les inquiétudes qui entourent souvent les thèmes de l’aliénation de la jeunesse et de l’anticonformisme.

En savoir plus : 15 faits incroyables sur Shakespeare que vous ne connaissiez pas

Livre 3 : Tuer l’oiseau moqueur de Harper Lee

Couverture du livre montrant le titre en lettres blanches sur fond noir dans un bandeau au-dessus d'une peinture représentant une partie d'un arbre sur fond rouge.
Couverture du livre To Kill a Mockingbird (Tuer un oiseau moqueur)
Source de l’image : wikipedia

Le roman “To Kill a Mockingbird” de Harper Lee, lauréat du prix Pulitzer, est un classique intemporel, mais son traitement puissant du racisme et de la violence sexuelle dans le Sud des États-Unis en a fait une lecture controversée. Les critiques à l’encontre du livre se concentrent souvent sur ses discussions franches sur l’injustice raciale et sur le procès déchirant d’un homme noir accusé à tort de viol. Malgré les tentatives de censure, le message durable d’empathie, d’intégrité et de lutte contre les préjugés de ce roman lui a assuré une place dans le canon littéraire.

Livre 4 : Le Grand Gatsby de F. Scott Fitzgerald

L'illustration de la jaquette présente le titre sur fond de ciel sombre. Sous le titre se trouvent des lèvres et deux yeux, surplombant une ville.
Couverture du livre The Great Gatsby
Source de l’image : wikipedia

F. Le film “The Great Gatsby” de Fitzgerald, célèbre pour sa description étincelante des années folles, a été confronté à des problèmes de censure en raison de ses références au sexe, à l’adultère et à un matérialisme excessif. Les critiques ont jugé le livre amoral pour ses descriptions de la décadence sociale. Cependant, la popularité durable du roman réside dans son commentaire plus profond sur le rêve américain, la poursuite de la richesse et du statut, et leur ultime vacuité.

Livre 5 : Le meilleur des mondes par Aldous Huxley

Couverture du livre Brave New World
Couverture du livre Brave New World
Source de l’image : wikipedia

Le chef-d’œuvre dystopique d’Aldous Huxley, “Brave New World”, a été contesté pour son exploration troublante du génie génétique, du contrôle social et de la perte d’individualité. Le roman dépeint un avenir où les êtres humains sont fabriqués, conditionnés et manipulés pour assurer la stabilité de la société, ce qui donne lieu à des accusations d’immoralité et à la promotion d’une vision de l’avenir qui fait froid dans le dos. Pourtant, ce livre constitue un puissant avertissement contre les dangers d’un progrès technologique incontrôlé et d’une société dépourvue de libre arbitre.

Lire la suite : Décoder le Da Vinci Code : 15 faits contre la fiction dévoilés

Livre 6 : La trilogie du Seigneur des Anneaux par J.R.R. Tolkien

Couverture du livre Le Seigneur des Anneaux
Couverture du livre Le Seigneur des Anneaux
Source de l’image : wikipedia

Il est surprenant de constater que la série épique et fantastique de J.R.R. Tolkien, “Le Seigneur des Anneaux”, a fait l’objet de tentatives de censure en raison d’un symbolisme satanique et de sorcellerie dans ses représentations de la magie et des créatures fantastiques. Si ces contestations semblent infondées pour de nombreux lecteurs, elles révèlent des inquiétudes concernant la représentation de la magie et du surnaturel, ainsi qu’une mauvaise compréhension de la littérature fantastique.

Livre 7 : Ulysse de James Joyce

Image de la couverture du livre Ulysse
Couverture du livre Ulysse
Source de l’image : wikipedia

Le chef-d’œuvre moderniste de James Joyce, “Ulysse”, a été considéré comme tellement scandaleux qu’il a été interdit pendant près de dix ans aux États-Unis. Le style “flux de conscience” du roman, ses descriptions franches de la sexualité et son caractère jugé obscène ont donné lieu à une féroce bataille juridique sur la censure. Aujourd’hui, “Ulysse” est célébré pour son innovation littéraire et son réalisme psychologique novateur.

Livre 8 : La couleur pourpre d’Alice Walker

Couverture du livre La couleur pourpre
Couverture du livre La couleur pourpre
Source de l’image : wikipedia

Le roman d’Alice Walker “La couleur pourpre”, récompensé par le prix Pulitzer, est célèbre pour son portrait sans complaisance du parcours d’une femme noire à travers les épreuves et la découverte de soi. Cependant, il a également été confronté à des difficultés en raison de ses représentations graphiques d’abus sexuels, de violence et de points de vue religieux peu orthodoxes. Les critiques affirment que ce contenu est nuisible et inapproprié, tandis que les défenseurs du roman le louent pour l’honnêteté avec laquelle il aborde des sujets difficiles et pour son message inspirant de résilience.

En savoir plus : 15 faits étonnants sur Van Gogh que vous ne connaissiez pas

Livre 9 : Série Harry Potter par J.K Rowling

Couverture du livre Harry Potter et l'école des sorciers
Couverture du livre Harry Potter et l’école des sorciers Source de l’image : wikipedia

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la série “Harry Potter”, qui jouit d’une grande popularité, a connu son lot de tentatives de censure. Les contestations proviennent souvent de groupes religieux qui prétendent que les livres encouragent la sorcellerie, l’occultisme et le manque de respect pour l’autorité. Les défenseurs répliquent que la série célèbre le courage, l’amitié et la lutte contre le mal, offrant ainsi des thèmes riches pour une discussion positive.

Livre 10 : The Handmaid’s Tale de Margaret Atwood

Image de la couverture du livre The Handmaid's Tale (1ère édition)
Image de la couverture du livre The Handmaid’s Tale (1ère édition)
Source de l’image : wikipedia

Le roman dystopique de Margaret Atwood, “The Handmaid’s Tale”, présente une vision effrayante d’une société totalitaire où les femmes sont privées de leurs droits et utilisées uniquement pour la reproduction. Les critiques à l’encontre du livre se concentrent souvent sur son caractère blasphématoire, son contenu sexuel et ses thèmes antireligieux. Cependant, le roman reste un puissant récit d’avertissement sur les dangers de l’oppression patriarcale et sur l’importance de la lutte pour les droits des femmes.

Livre 11 : Le journal absolument vrai d’un Indien à temps partiel par Sherman Alexie

Image de la couverture du livre The Absolutely True Diary of a Part-Time Indian (Le journal absolument véridique d'un Indien à temps partiel)
Image de la couverture du livre The Absolutely True Diary of a Part-Time Indian (Le journal absolument véridique d’un Indien à temps partiel). Source de l’image : wikipedia

Le roman semi-autobiographique primé de Sherman Alexie, “The Absolutely True Diary of a Part-Time Indian”, a été contesté pour ses blasphèmes, ses références sexuelles et ses descriptions franches de la pauvreté et de la toxicomanie dans une réserve amérindienne. Ses détracteurs estiment que le livre n’est pas adapté aux jeunes lecteurs, tandis que ses partisans louent son honnêteté, son humour et ses commentaires perspicaces sur les défis auxquels sont confrontés les jeunes autochtones.

En savoir plus : 15 faits surprenants sur la Renaissance que vous ne croirez pas être vrais

Livre 12 : Abattoir cinq de Kurt Vonnegut

Couverture de Slaughterhouse-Five (1969) de l'auteur américain Kurt Vonnegut. Première édition, Delacorte Press
Couverture de Abattoir cinq (1969) de l’auteur américain Kurt Vonnegut. Première édition, Delacorte Press

Le chef-d’œuvre satirique de Kurt Vonnegut, “Slaughterhouse-Five”, utilise des éléments de science-fiction et une narration non linéaire pour offrir un portrait sombrement comique mais brutalement honnête de la guerre. Les tentatives de censure se sont souvent concentrées sur le ton irrévérencieux du roman, ses thèmes anti-guerre et ses descriptions graphiques de la violence. Pourtant, ce livre constitue un témoignage puissant des horreurs de la guerre et de son impact psychologique durable.

Livre 13 : Lolita de Vladimir Nabokov

Image de la couverture du livre Lolita
Couverture de la première édition de Lolita de Vladmir Nabokov.

Le roman controversé de Vladimir Nabokov, “Lolita”, raconte l’histoire troublante de l’obsession d’un homme adulte pour une jeune fille. Les thèmes de la pédophilie, des abus sexuels sur les enfants et de la narration très peu fiable ont fait de ce livre une cible de la censure depuis sa publication. Bien que largement reconnu pour son brio littéraire, son sujet moralement répréhensible soulève des questions sur les limites de l’expression artistique.

Livre 14 : Les versets sataniques de Salman Rushdie

Image de la couverture du livre Les versets sataniques
1988 Salman Rushdie Les versets sataniques
Source de l’image : wikipedia

Les Versets sataniques” de Salman Rushdie ont déclenché une tempête internationale en raison de certaines parties du roman jugées blasphématoires par certains musulmans. Le réalisme magique et les séquences de rêve du livre ont conduit à des accusations d’hérésie et à une fatwa (décret religieux) contre l’auteur. La controverse autour des “Versets sataniques” met en lumière les dangers extrêmes qui peuvent survenir lorsque la liberté d’expression entre en conflit avec les sensibilités religieuses.

Livre 15 : La ferme des animaux de George Orwell

Couverture de la première édition de La ferme des animaux de George Orwell
Couverture de la première édition de La ferme des animaux de George Orwell

Le roman satirique de George Orwell, “La ferme des animaux”, est une critique à peine voilée de l’Union soviétique et des dangers des régimes totalitaires. Bien qu’il ait été largement étudié pour ses commentaires politiques, il a été contesté tant par la droite que par la gauche pour ses thèmes anticommunistes et sa représentation de révolutions qui ont mal tourné.

Conclusion

L’histoire des livres interdits nous rappelle constamment que la littérature a le pouvoir d’interpeller, d’inspirer et de déstabiliser. Chaque tentative de censure révèle des angoisses sous-jacentes concernant le changement social, le contrôle de l’information et des perspectives morales différentes. Si certaines contestations découlent d’un réel désir de protéger les lecteurs, en particulier les plus jeunes, d’autres visent à supprimer les idées qui mettent certains groupes mal à l’aise. En comprenant les raisons de ces défis, nous apprécions davantage la liberté de lire, de penser de manière critique et de participer à un dialogue ouvert.

15 questions fréquemment posées sur les livres interdits (FAQ)

  1. Quelle est la différence entre un livre interdit et un livre contesté ?

    Un livre interdit a été retiré avec succès d’une bibliothèque ou d’un programme scolaire, tandis qu’un livre contesté est une tentative de retirer un livre ou d’en restreindre l’accès.

  2. Pourquoi les livres sont-ils souvent interdits ?

    Les livres sont souvent interdits ou contestés en raison de leur contenu sexuel, de leur violence, de leur caractère blasphématoire, de leurs thèmes religieux, de leurs points de vue politiques ou parce qu’ils ne sont pas adaptés à l’âge des lecteurs.

  3. Qui décide si un livre doit être interdit ?

    Les contestations commencent généralement par des individus ou des groupes qui déposent une plainte officielle auprès d’un conseil scolaire ou d’une bibliothèque. Le sort du livre est alors décidé par un comité ou un conseil d’administration qui vote sur le retrait ou la restriction du livre.

  4. Quels sont les livres les plus souvent interdits ?

    Parmi les classiques fréquemment interdits, citons “The Great Gatsby”, “The Catcher in the Rye”, “The Adventures of Huckleberry Finn”, “To Kill a Mockingbird” et “The Color Purple”.

  5. Qu’est-ce que la semaine des livres interdits ?

    La semaine des livres interdits est un événement annuel qui célèbre la liberté de lire et met en lumière les tentatives de censure. Elle a généralement lieu à la fin du mois de septembre.

  6. L’interdiction des livres a-t-elle des effets positifs ?

    Paradoxalement, les tentatives d’interdiction d’un livre ont souvent l’effet inverse. Elle attire l’attention sur le livre et attise la curiosité, ce qui peut accroître le nombre de lecteurs.

  7. Que puis-je faire pour soutenir la liberté intellectuelle ?

    Dénoncez la censure, participez aux événements de la Semaine du livre interdit, soutenez votre bibliothèque locale et, surtout, lisez beaucoup et ayez l’esprit critique !

  8. Comment l’interdiction des livres affecte-t-elle les élèves ?

    Interdire les livres limite l’accès à des perspectives diverses, entrave la pensée critique et peut favoriser un sentiment de suppression intellectuelle dans la salle de classe.

  9. Certaines tranches d’âge sont-elles plus touchées par l’interdiction des livres ?

    Oui, les contestations visent souvent des livres destinés aux jeunes adultes et aux enfants, ce qui peut limiter leur exposition à des thèmes importants et à des expériences diverses.

  10. L’interdiction des livres diffère-t-elle d’un pays à l’autre ?

    Oui, les raisons d’interdire des livres et le niveau de censure varient considérablement d’une culture à l’autre et d’un système politique à l’autre.

  11. Y a-t-il eu récemment des livres interdits ?

    Malheureusement, les défis liés aux livres se poursuivent. Parmi les exemples récents, citons “Gender Queer” de Maia Kobabe, “The Hate U Give” d’Angie Thomas et “Lawn Boy” de Jonathan Evison.

  12. Les livres de fiction sont-ils les seuls à faire l’objet d’une contestation, ou la littérature non romanesque est-elle également soumise à la censure ?

    La fiction et la non-fiction sont toutes deux confrontées à des tentatives de censure. Les ouvrages non fictionnels traitant d’événements historiques controversés, de sujets scientifiques ou de questions sociales peuvent souvent être ciblés.

  13. Existe-t-il des organisations qui luttent contre l’interdiction des livres ?

    Oui ! Des organisations telles que l’American Library Association (ALA), le National Council of Teachers of English (NCTE) et PEN America défendent activement la liberté intellectuelle et traquent les tentatives de censure.

  14. Existe-t-il une liste des livres communément interdits ?

    Oui, le bureau de la liberté intellectuelle de l’ALA tient une liste régulièrement mise à jour des livres les plus fréquemment contestés.

  15. J’aimerais en savoir plus sur les livres interdits. Quelles sont les bonnes ressources ?

    Site web de la semaine des livres interdits de l’American Library Association(https://bannedbooksweek.org/)
    La Coalition nationale contre la censure(https://ncac.org/)
    PEN America(https://pen.org/)

How useful was this post?

Click on a star to rate it!